Spécialité Théâtre

Vous trouverez ici la programmation 2019-2020 pour les élèves inscrits en Spécialité théâtre (courrier à télécharger pour la première et la terminale)

Les 27, 28, 29 mai ainsi que le 4 juin, le Théâtre du Point du Jour accueille le Lycée de Saint-Just pour

les présentations de travaux des enseignements théâtre.

Entrée gratuite – 20h – Sans réservation.

Bienvenue !

Lundi 27 mai :Terminale spécialité théâtre

Woyzeck – Georg Büchner // Illusions comiques – Olivier Py // Britannicus – Jean Racine

Mardi 28 mai : Première spécialité théâtre

Projet Cassavetes (création) // La Résistible Ascension d’Arturo Ui – Bertolt Brecht

Mercredi 29 mai : Option facultative premières et terminales

Tout le monde veut vivre – Hanokh Levin // Berlin Sequenz – Manuel Antonio Pereira

Mardi 4 juin : Secondes EDE « Arts du spectacle »

Alpenstock & Projection privée (extraits) – Rémi De Vos // Assoiffés – Wajdi Mouawad

Travaux dirigés par :

Michaël Comte, Lucas Delesvaux, Julien Michel, Carl Miclet, Thomas Poulard, Mathilde Saillant.

Enseignement : Laurent Digonnet et Edwige Perrot.

Le lycée de Saint-Just propose une spécialité ARTS. Les élèves ont le choix entre HIDA (Histoire des arts) ou THÉÂTRE. Le théâtre à l’école s’inscrit dans une longue tradition humaniste. Au lycée de Saint-Just, l’enseignement du théâtre existe depuis la création des options théâtre en 1986. Intégré au cursus scolaire des élèves, le théâtre peut se pratiquer au sein de cette spécialité ou en option facultative.

Comme toutes les spécialités, la spécialité théâtre offre quatre heures d’enseignement en première et six en terminale. Historiquement associée à la filière littéraire, la réforme du baccalauréat propose aujourd’hui un choix plus élargi. L’enseignement de spécialité donne lieu à deux épreuves lors du baccalauréat en fin de terminale, valorisées d’un coefficient 6 : une épreuve écrite (coefficient 3) et une épreuve orale (coefficient 3).

Les élèves abordent le théâtre sous ses trois aspects essentiels : travail de plateau, théorie du théâtre et pratique de spectateur.

  • La pratique théâtrale a lieu en présence du professeur, et avec l’intervention d’artistes professionnels agréés par le Ministère de la Culture et liés à notre partenaire artistique, le théâtre du Point du jour. Les élèves de terminales travaillent les œuvres au programme national et en proposent un traitement scénique le jour du bac. En fin d’année, les élèves présentent également leur travail sur la scène professionnelle de notre théâtre partenaire.
  • La réflexion théorique menée avec le professeur permet d’enrichir la culture et les capacités d’analyse des élèves en parcourant les genres, les époques, les auteurs les plus variés ainsi que d’autres formes artistiques. Les œuvres étudiées en cours sont celles travaillées sur le plateau de théâtre. Ce va-et-vient entre la table et le plateau fait la richesse de cette spécialité.
  • La pratique de spectateur c’est, tout au long de l’année, une douzaine de représentations théâtrales qui font l’objet d’un travail d’analyse en classe. Nous choisissons les spectacles parmi les programmations des structures de l’agglomération lyonnaise : Théâtre des Célestins, de la Croix-Rousse, de la Renaissance, TNP de Villeurbanne, NTH8, Atelier-spectacle de l’ENSATT, Maison de la danse, TNG, etc. Un voyage à Paris permet aux élèves de découvrir la Comédie-Française et les grands lieux de la vie théâtrale et culturelle parisienne.

En plus d’être un atout précieux dans la réussite scolaire des élèves, cette formation comporte aussi une dimension humaine et artistique particulière. Elle offre aux élèves un encadrement plus personnalisé qui permet de développer la confiance en soi, la découverte du travail collectif et le plaisir de se dépasser. Enfin, cet enseignement permet de former les futurs candidats aux épreuves orales du bac – comme celle en français – ou, bien sûr, le grand oral de terminale qui comptera pour 15% de la note finale.

Foire aux questions

  • Est-ce nécessaire d’avoir pratiqué le théâtre avant d’intégrer la spécialité ? Dois-je avoir fait du théâtre en seconde (EDE « Arts du spectacle » ou option facultative) ? Pas nécessairement mais une fois inscrit l’élève de spécialité devra monter sur scène. Cependant, les compétences jugées lors de l’épreuve orale ne se limiteront pas au jeu mais davantage à l’implication individuelle dans un projet collectif, les capacités d’analyse, la curiosité voire des compétences théâtrales autres que le jeu (projet de scénographie, dramaturgie, régie sons / lumières, costumes, etc.)
  • Cette spécialité me plaît beaucoup mais je ne veux pas être comédien ni travailler dans le monde de la culture. Pourquoi la choisir ? Tout d’abord, vous ne passez pas un bac théâtre mais un bac général ! Même si certains de nos élèves poursuivent des études théâtrales – au Conservatoire Régional de Lyon, à l’université ou, plus tard, à l’ENSATT – l’enseignement de spécialité théâtre n’est pas un enseignement pré-professionnel. Il permet d’abord aux élèves qui le choisissent de passer un baccalauréat général enrichi, ouvrant, par exemple, la voie aux classes préparatoires aux grandes écoles (hypokhâgne et khâgne) et offrant la culture générale et l’expérience collective utiles à toutes les poursuites d’études en sciences humaines. Beaucoup de nos élèves s’orientent vers les Sciences Politiques ou les études de Droit.
  • Est-ce que je peux prendre une spécialité théâtre et une option facultative artistique ? Du point de vue de la réforme, c’est tout à fait possible. Il faudra simplement s’assurer des compatibilités d’emploi du temps à la rentrée. C’est le choix de plusieurs de nos élèves. Par contre, pour permettre à tous les élèves d’avoir un enseignement théâtre, on ne peut pas cumuler la spécialité avec l’option. Ceci dit, un élève de spécialité en terminale a déjà six heures de théâtre.
  • Puis-je faire une spécialité théâtre avec une spécialité mathématiques ? Là aussi, la réforme invite les élèves à choisir des parcours différents. Donc, c’est envisageable. Mais cela dépendra des menus proposés par l’établissement car ils ne sont pas tous possibles sur un seul établissement !
  • On va voir une douzaine de spectacles dans l’année : est-ce pendant les heures de cours ? Bien sûr que non ! Parfois nous nous rendons dans un théâtre sur nos heures de cours pour faire une visite, voir une répétition, suivre une conférence ou rencontrer des comédiens et metteurs en scène. Mais nous voyons les spectacles le soir, avec les autres spectateurs. La spécialité théâtre accompagne un temps où l’élève acquiert une grande autonomie. Voir des spectacles en soirée – accompagné de son enseignant – fait partie d’un apprentissage et d’une culture qui dépassent le simple cadre du théâtre.
  • Douze spectacles, un voyage à Paris, ça coûte cher ? Cela a un coût, c’est vrai. Mais le Pass région prend en charge une partie des abonnements aux théâtres et il existe un fonds social lycéen pour aider ceux pour qui l’argent est une trop grande limite. Avec le voyage de deux jours à Paris, la douzaine de spectacles, les œuvres du programme à acheter, il faut compter environ 200 euros pour l’année.
  • En fait, en spécialité théâtre, on ne fait que jouer ? Vous avez mal lu ce qui précède ! Au contraire, nos élèves écrivent beaucoup. D’abord, parce qu’ils ont une épreuve écrite de 3h30 à partir des œuvres travaillées à la table et au plateau. Ensuite, parce qu’ils rédigent un journal de bord où ils rendent compte de toutes leurs séances de jeu, des spectacles vus, des rencontres. Ce journal de bord fait partie de l’évaluation finale et est le fruit d’un investissement important de l’élève.
  • Je suis très intéressé mais ce n’est pas assez concret pour moi car je ne vois pas à quoi peut ressembler un cours ? On peut faire un essai ? Il faudra choisir en fin d’année ! Mais vous êtes invités à venir assister à un cours les jeudis entre 14 et 17h, si vous en avez la possibilité ou si l’un de vos professeurs vous y autorise. A partir des premiers choix des élèves (sondage auprès des familles d’un choix de quatre spécialités), nous ferons une réunion pour les élèves intéressés.